|     | Recherche avancée
Imprimer cette page

Jeannot Krecké à la réunion informelle des Ministres des Sports EU à Lisbonne
29-10-2007


   Ainsi qu’il fallait s’y attendre, le « traité réformé » de l’UE, et par là-même l’article spécifique du sport, était un des sujets principaux de la Réunion informelle des ministres UE du sport jeudi dernier, le 25 octobre à Lisbonne.

Lors de son intervention, Jeannot Krecké retraça le long chemin depuis les présidences hollandaise et luxembourgeoise pour arriver enfin à bon port. Il souligna toutefois que le bonheur ne serait complet que lorsque tous les 27 membres auraient aussi ratifié le traité européen.

Et puis au Ministre des Sports luxembourgeois de rappeler qu’il n’y a pas lieu, désormais, de trop verser dans l’enthousiasme. En fait, on ne serait qu’à mi-chemin : à la Commission de Bruxelles maintenant d’attaquer avec vigueur, de consolider la nouvelle base légale du sport en Europe et de faire l’inventaire des nombreux problèmes à résoudre – à la requête des fédérations internationales dans les domaines les plus variés, telles les finances, le droit du travail, les affaires sociales, etc.

« Nous nous sommes ridiculisés » exhortait Jeannot Krecké ses collègues en commentant le récent retrait de sa candidature de l’ancien Ministre des Sports français Jean-François Lamour dans le contexte de l’élection imminente en novembre prochain d’un nouveau président de l’Agence Mondiale Antidopage (AMA).

« Il s’agit de préciser les choses et puis de progresser », telle fut la conclusion du ministre luxembourgeois.