|     | Recherche avancée
Imprimer cette page

Le nouveau Stade national de Football verra le jour à Livange !
27-02-2009


Cette fois-ci, c’est officiel : le nouveau stade national de football sera implanté à Livange dans la commune de Roeser. Entouré du bourgmestre de la commune de Roeser, Tom Jungen et du président de la Fédération Luxembourgeoise de Football, Paul Philipp, le ministre des sports, Jeannot Krecké, a tenu à présenter officiellement l’état actuel du projet de nouveau stade national de football à l’occasion d’une conférence de pressele jeudi 26 février 2009au siège de la FLF à Mondercange.

 

Stade FLF

D’entrée, le président de la FLF s’est dit « comblé en ce jour historique pour le football luxembourgeois de voir son rêve, puis son souhait le plus cher, devenir réalité dans les années à venir ». Le nouveau stade aura une capacité d’environ 10.000  places assises couvertes. Les installations du stade seront conformes aux réglementations UEFA et FIFA et offriront le confort d’usage dans un stade moderne tant pour les spectateurs que les sportifs et leur encadrement. D’ores et déjà, il est prévu d’y disputer toute rencontre internationale des sélections nationales luxembourgeoises ainsi que les Finales de la Coupe de Luxembourg et les matches de Coupe d’Europe.

Dans la foulée, le ministre des sports a expliqué longuement la démarche poursuivie depuis plus d’un an dans sa recherche et ses pourparlers avec nombre d’interlocuteurs pour trouver à la fois un site approprié et les partenaires privés susceptibles de réaliser ce projet. « Sachant que la FLF ne peut disputer actuellement ses rencontres internationales au Stade Josy Barthel que moyennant une dérogation spéciale accordée par l’UEFA, au vu des carences sur le plan de la sécurité, du confort et des équipements techniques en général, l’idée de faire construire un nouveau stade répondant aux exigences de nos jours a mûri en moi depuis plus d’an an » s’est  exprimé le ministre.

 

Si la première priorité fut d’analyser toute possibilité de construire un tel stade sur le territoire de la capitale, il s’est avéré rapidement qu’il faille étendre les recherches au-delà des 6 sites potentiels analysés sur le territoire de la Ville de Luxembourg. 8 autres sites (Bettembourg, Mondercange, Leudelange, Differdange, Garnich, Niederanven et Esch-Lentilles rouges) ont ainsi été passés au crible pour analyser leur compatibilité avec les critères fixés d’office après concertation avec nombre d’autres ministres concernés, critères qui sont les suivants :

 

  • Site proche d’une majorité de la population, plutôt au Sud de la capitale

  • Accès direct par autoroute(s) et liaison directe par voie ferroviaire – compatibilité IVL

  • Terrain hors de toute zone protégée et en mains d‘un nombre aussi restreint que possible de propriétaires

  • Possibilités d’adjoindre des commerces pour rentabiliser le projet global

  • Possibilité de réaliser le projet dans un délai raisonnable

  • Pas de nuisances particulières pour les quartiers d’habitation

 

C’est ainsi que finalement le site de Livange s’est dégagé comme étant le seul à répondre à toutes ces prémisses ! Sur ce site il peut en effet être recouru à une réserve foncière de 15 hectares et le terrain se trouve en bordure de l’Autoroute A3, à proximité de la sortie No 2 Livange, de la ligne CFL No 60 Luxembourg-Bettembourg et de l’arrêt CFL projeté de Livange.

Par ailleurs, ce site est en tout point conforme aux principes IVL et n’empiète aucunement sur les plans sectoriels transport, paysages ou zones d’activités.  

 

Concernant les partenaires privés susceptibles d’investir dans ce projet, le Groupe BECCA s’est finalement dégagé du lot dans la mesure où il pouvait offrir la garantie du terrain requis.

Ce même promoteur se propose en effet de construire sur ce site, sans frais pour la FLF ou les pouvoirs publics, le stade national de football et un centre commercial attenant.

Le coût pour la construction du stade est estimé à environ 20 à 25 Mio €, l’investissement global du projet s’élevant à environ 250 Mio € en créant quelque 1200 postes de travail.

 

La FLF, tout comme la fédération de rugby d’ailleurs, verra le stade mis à sa disposition gratuite pour ses rencontres internationales. Il incombera en revanche à la FLF de prendre en  charge l’entretien et la maintenance du stade. Elle sera épaulée dans cette mission par l’Etat (Sports), à l’instar des contributions accordées à toute fédération du pays pour subvenir aux frais d’entretien des infrastructures sportives à caractère national.

 

Concernant la partie commerciale du projet,  Jeannot Krecké, en sa double qualité de ministre des Sports et de ministre de l’Economie a confirmé enfin qu’il était du ferme souhait du Gouvernement que le projet de centre commercial de Wickrange actuellement en discussion puisse être intégré, en parties du moins, dans le projet global de Livange qui n’en reste pas moins indépendant. Dans cet ordre d’idées, des pourparlers avec les deux promoteurs respectifs sont d’ores et déjà planifiés afin d’aboutir à un accord qui puisse satisfaire toutes les parties concernées.